You are viewing xtof

Previous Entry | Next Entry

Le Guide Officiel de Twitter


Twitter : le Guide Officiel en 12 minutes - par Fred Stutzman

Un article publié par Fred - Attention, la traduction est en cours pour aider à amorcer un Twitter Fan Club francophone et comme toujours... seul le lien original fait référence.

Twitter

OK, tout d'abord une révélation : le titre de cet article tape un peu trop fort. Néanmoins, comme toutes les choses sur Twitter, cet article est sensé ici faire un point succint et optimalement en 140 caractères ou moins. Si vous avez suivi récemment la blogosphère sociale, vous avez dû entendre parler de Twitter.com. Développé l'été dernier par les types d'Obvious Corporation (quelques un des types qui vous ont apporté des applications comme Blogger.com et Odeo), Twitter a été qualifié de tout, allant d'une application de microblogging jusqu'à un notificateur de présence continue, un client de messagerie instantanée sociale. Quel que puisse être Twitter, il a certainement attiré l'attention d'une grande brassée de personnes et Twitter semble être sur la voie pour s'imposer de lui-même comme l'application Web 2.0 de 2007.

Explorer Twitter

Plutôt que de choisir une étiquette particulière pour Twitter, j'ai pensé pouvoir démarrer par fournir un aperçu rapide du service. La métaphore la plus utile que j'ai trouvée pour décrire Twitter est de le comparer à un client IRC (Internet Relay Chat) basé sur le web. Nous avons tous conversé en ligne dans le temps -- nous avons réservé notre identité, sommes entrés dans un salon de discussion et avons commencé à clavarder à la ronde. Bon, il existe deux problèmes avec le chat sous cette forme. Tout d'abord le salon de discussion est (généralement) rempli d'étrangers et deuxièmement, vous devez être connecté(e) à l'intérieur du salon de discussion pour avoir accès aux messages.

Twitter

Twitter est en fait un salon de discussion sur le net rempli avec vos amis. L'idée basique est que vous vous connectez au service, vous y ajoutez des amis et commencez à leur envoyer de simples petits messages. Ces messages sont limités à 140 caractères ou moins, aussi vous devez les produire en une phrase ou deux. Vous pouvez choisir d'envoyer et de recevoir des messages sous un bon nombre de moyens -- à travers le site web de Twitter, à travers votre téléphone mobile (via SMS), à travers votre client de messagerie instantanée, à travers RSS ou à travers un bon nombre d'outils tiers qui ont émergé pour aider les personnes à accéder et interagir avec la Twittersphere.

Amis Twitter

Vous pourriez vous demander pourquoi limiter les messages à 140 caractères ? En fait c'est une limite arbitraire. Parce que Twitter dispatche les messages via SMS, garder les messages sous la barre des 140 caractères veut dire qu'ils peuvent être contenus dans un simple message texte. Ce "tweak" important dans le service veut dire aussi que les messages doivent être maintenus succints et en venir directement au fait--quelque chose à laquelle nous ne sommes pas habitués sur le Web, là où des volumes gigantesques de textes peuvent être transférés instantanément.

Le fait que Twitter interagisse avec SMS veut dire qu'il peut être utilisé pour permettre des fêtes individuelles migrables. En tant qu'utilisateur de Twitter lors de la conférence South by Southwest Interactive 2007, j'ai reçu fréquemment des messages Twitter de la part d'amis concernant des soirées, m'informant de leur présence sur des lieux, avec qui ils étaient en train de converser et où avaient lieu les meilleures fêtes. Aussi qu'est-ce que Twitter ? Est-ce une application de microblog, une messagerie instantanée ou un notificateur de présence sociale ? En fait, je pense que c'est toutes ces choses à la fois, emballé dans une balle sympathique et facile à utiliser.

Twitter : Utilisez-le Comme Vous Voulez

Bien que nous puissions arriver certainement avec beaucoup de jargon à décrire comment s'utilise Twitter, peut-être que le fait le plus intéressant est que nous pouvons l'utiliser comme nous le voulons, avec nos propres façons de faire. Après tout, Twitter n'est rien de plus que de petits morceaux de messages de textes que vous pouvez passer à vos amis. En tant que tel, ce que nous faisons avec ces messages est très proche de nos propres conceptions et bricolages. Néanmoins en regardant Twitter durant les précédents mois, j'ai vu quelques usages-clés émerger.

L'usage le plus courant que j'ai pu voir est la mise à jour sociale. Les mises à jour sociales opèrent tout à fait similairement aux messages d'absence dans un client de messagerie instantanée -- un individu envoie un message d'absence pour laisser savoir aux personnes où il est parti ou ce qu'il est en train de faire. Un message rapide comme "Parti au cinéma" ou "Au bar" laissera savoir rapidement et facilement à votre groupe d'amis ce que vous êtes en train de faire.

Twitter message

Un autre usage commun est le microblog. Il n'y a pas beaucoup de distinction entre la mise à jour sociale et le microblog, mais nous pouvons penser le microblog comme quelque chose d'équivalent à une vidange continue de cerveau. Et du fait que Twitter limite les messages à 140 caractères, les personnes déposent souvent beaucoup de microblogs en une journée -- des petites choses comme "Avez-vous lu cet article ?" ou même des rumeurs semi-publiques comme "Je n'arrive pas à croire tout le boulot que j'ai à abattre !"

Twitter Message

Par essence, Twitter nous laisse gratter dans le flux d'information collective de nos amis et contacts. Nous pouvons facilement suivre ce que nos amis sont en train de faire ou de penser, et contribuer nos réactions dans une conversation semi-publique. Fait même plus intéressant, nous pouvons laisser ou saisir cette conversation à tout moment -- même si vous n'avez pas Twitter sur votre téléphone mobile, vous avez simplement besoin de vous connecter à Twitter et de regarder les dernières heures d'activité de vos amis. Il y a quelque chose de vraiment fascinant et étrange de pouvoir gratter dans le flux de conscience de vos amis avec rien de plus que le clic d'une souris.

Culture RSS et Science de l'Interruption

Twitter est un adepte naturel de ce que j'appelle la culture RSS. La culture RSS n'est pas uniquement un moyen commode de décrire combien d'entre nous sont impliqués dans le Web en ce moment. Nous mettons des options sur des messages, nous partageons nos idées en public via les blogs ou réseaux sociaux, et l'internet est en fait un web totalement sémantique et interconnecté en lecture/écriture de nos pensées. Dans son livre de 2005 Ambient Findability, Peter Morville décrit les flux et stocks du Web : "Dans ce monde merveilleux du partoutgiciel (sic), nous apprécierons une capacité inconnue jusqu'alors de pouvoir attirer les personnes, les produits et les idées à l'intérieur de notre attention".

Dans le livre, Morville décrit un web ambiant -- un web qui est constamment avec nous. Comme beaucoup d'autres, je trouve que les autres personnes sont la killer app du Web. Avec des applications comme Twitter, nous sommes toujours connectés, jamais plus loin qu'à une portée de bouton--nous pouvons constamment être avec nos amis à tout moment. Bien sûr, il y a quelque chose de très intéressant ici.

Un bon nombre de blogueurs ont exploré les motivations d'utiliser Twitter, peut-être aucun de manière plus éloquente que Kathy Sierra. Dans un billet à lire titré "Is Twitter Too Good?" Sierra a une vision opposée de Twitter. Elle conclut :

Twitter m'effraye. Pour toute sa popularité, je vois au moins trois problèmes : 1) c'est un exemple presque parfait du principe psychologique de la récompense intermittente variable, l'élément-clé d'addiction aux machines à sous. 2) Le "sentiment fort de connexion", les gazouillis obtenus peuvent duper le cerveau en faisant penser que cela a une interaction sociale ayant un sens, alors qu'une autre (ancienne) partie du cerveau "sait" que quelque chose de crucial manque pour la survie humaine. 3) Twitter encore une autre contribution --potentiellement plus dramatique -- aux problèmes d'être toujours sur du multi-tâches ... vous ne pouvez pas Twitter (ou emailer ou chatter, bien sûr) et en même temps être en état de réflexion profonde et/ou en état de flux.

Concernant le premier point de Sierra, je pense que nous sommes en train d'être conditionnés par cette récompense intermittente - et c'est un artéfact de la culture RSS. Comme beaucoup de gens que je connais, j'ai une centaine de fils RSS dans mon lecteur de news. A n'importe quel moment, je peux cliquer sur Rafraîchir et me voir servir au moins quelques nouveaux articles. C'est la récompense intermittente que Twitter fournit, --dès que nous avons suffisamment d'amis dans le service, nous pouvons presque toujours trouver un ami faire ou bloguer en temps réel quelque chose ou autre chose. Alors que Sierra minimise la valeur de ce sentiment de connexion, j'ai tendance à croire que des services comme Twitter, ceux qui fournissent un empêtrement entre le virtuel et le réel, ceux qui permettent ostensiblement l'interaction humaine, sont le futur. La connexion que nous ressentons est vraiment réelle, tant que nous nous intéressons aux personnes pour lesquelles nous nous abonnons aux messages.

Et pour revenir sur le point de Sierra concernant le multi-tâches, elle a complètement raison. Twitter a vraiment beaucoup de choses en commun avec les applications de messagerie instantanée. Le chercheur Mary Czerwinski a publié un bon nombre d'articles dans lesquels son équipe explore les effets de l'interruption -- particulièrement ceux des messages instantanés -- sur nos capacités à faire des tâches. Bien sûr, elle trouve que ces interruptions dégradent notre performance -- regardez son article "Instant Messaging and Interruption: Influence of Task Type on Performance" (CHI, 2000), ou si vous vous voulez une course plus légère, regardez l'article éminemment interessant du New Yok Times titré "Meet the Life Hackers."

En fait, une étude récente au King's College de Londres a trouvé que l'e-mail et la messagerie instantanée (deux tâches conduites par l'interruption) peuvent baisser votre QI de 10 points tout au long du déroulé d'une journée. En supposant que vous ne débranchiez jamais Twitter, son potentiel de destruction de QI est absolument terrifiant. Mais nous en soucions-nous ? Non, parce que Twitter est sacrément amusant.

Les Hyper-Gazouilleurs et l'Armée Montante de Twitter

Ce qui fait que Twitter est amusant. En cette période hyper-interactive permise par YouTube, il est remarquable qu'un service web divertissant et ayant du sens puisse être créé à partir de quelque chose d'aussi simple que des segments de texte de 140 caractères. Comme tous les bons services Web, Twitter fleurit sur son écosystème -- l'armée des utilisateurs, programmeurs et designers qui arrivent avec des façons de rendre l'expérience Twitter encore plus satisfaisante. Voici quelques-unes de mes applications favorites basées sur Twitter.

  • Twitterholic : Cette application liste les top 100 utilisateurs de Twitter (ou les "hyper-twitterers", comme je les appelle), classés par leurs nombre de "followers". Les "followers" sont simplement les personnes qui ont opté pour recevoir les messages Twitter d'un utilisateur. A ce jour, parmi les top Twitterers, la personnalité légendaire de l'internet Leo Laporte a plus de 3200 sympathisants, alors que Robert Scoble le blogueur est le second hyper-gazouilleur avec plus de 1800 sympathisants.
  • Twittervision : Ce mashup Twitter/Google Maps affiche les messages Twitter en temps réel via Google Maps. Vous verrez un billet d'un Twitterer au Royaume-Uni et puis observerez au fur et à mesure des zooms sur la carte un message Twitter provenant des USA ou d'Australie. Magnétique.
  • TwitterBuzz : Une liste en temps réel des liens les plus populaires étant envoyés sur Twitter. Un petit zeitgeist intéressant affichant les top liens actuellement discutés dans la Twittersphere.
  • RSS2Twitter : Avec RSS2Twitter, vous pouvez facilement installer n'importe quel fil RSS pour vous le faire distribuer sur votre compte Twitter. Ceci veut dire que les mises à jour RSS peuvent être facilement distribuées sur votre téléphone mobile via Twitter -- ce qui est utile si vous voulez conserver une trace de quelque chose.
  • Twitterfeed.com : Comme RSS2Twitter, mais Twitterfeed fait qu'il est très simple pour vous de poster vos billets de blog vers Twitter.
  • Twitteriffic : Twitteriffic est un gestionnaire Twitter basé sur OS-X. Il s'installe sur votre bureau et vous permet une publication facile de vos gazouillis, tout comme un suivi facile des messages Twitter provenant de vos amis.

Bien sûr, ce ne sont que quelques-unes des nombreuses applications créées par l'Armée Twitter. Une liste complète d'applications peut être suivie sur le "Twitter Fan Wiki". Si vous venez juste de commencer avec Twitter, voici quelques liens qui vous aideront à vous mettre en marche et pouvoir avancer rapidement.

Conclusion

Appelez le microblog, outil de présence sociale, ou tout ce que vous voudrez -- il semble vraiment que Twitter soit ici pour rester. En tant qu'outil avec beaucoup d'usages flexibles, il est probable que nous verrons à l'avenir les individus intégrer Twitter avec toutes sortes d'applications intéressantes. C'est sa simplicité et sa flexibilité qui font de Twitter un gagnant -- en 140 caractères ou moins.

Comments

Latest Month

August 2013
S M T W T F S
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Powered by LiveJournal.com
Designed by Tiffany Chow